Responsable bureau d'études ©Electronie
Responsable bureau d'études ©Electronie

Découvrez Charles Pallanca, président et responsable BE

Charles Pallanca nous présente Electronie en tant que président et responsable du bureau d’études.

1. Les cartes électroniques sont produites chez Electronie ?

C’est une réflexion qu’on nous fait souvent, je dirais même que quand on fait visiter l’entreprise, certains restent sans voix, car ils s’aperçoivent qu’ici, on fabrique de la carte électronique. Avec des robots, des machines et des collaborateurs qui posent encore des composants traversants sur des cartes électroniques.

Effectivement, l’entreprise manufacturière électronique n’est pas morte, loin de là. Et avant d’aller fabriquer des millions de cartes en Asie, il a fallu imaginer, penser, concevoir, faire maturer le produit. C’est là qu’Electronie entre en jeu.

2. Peux-tu nous donner un exemple ?

Par exemple, dans le milieu médical, nous avons industrialisé et nous produisons des casques encéphalographiques. Dans ce système qui est très complexe, nous avons travaillé à la maturité du produit avec notre client. Nous avons commencé par fabriquer les 500 premières pièces, puis 1000 pièces et aujourd’hui le client peut aller en toute tranquillité à l’étranger, notamment à Taïwan pour produire les 10 000 prochaines pièces.

C’est là qu’on rentre en jeu, c’est là que nous avons notre véritable valeur ajoutée. De plus, cela nous permet de continuer d’accompagner notre client sur la longue durée sur ces produits dont il va fabriquer en volume et de travailler avec lui sur les évolutions et nouveaux produits qu’il innove.

3. Quelle méthode pour le Bureau d’études 

Sur le BE, c’est de plus en plus compliqué. Tout d’abord, parce que les clients évoluent.

Avant, on avait à faire avec des grands groupes, des ETI, des PME relativement importantes, donc structurés.

Aujourd’hui, on a de plus en plus affaire à des start-ups, à des projets innovants. Du coup, on s’est accès depuis 2-3 ans sur une méthode complètement agile, qui nous permet de construire en marchant avec le client. Pas à pas, avec des runs, des sprints que l’on fait très court (15 ou 20 jours) qu’on facture avec un livrable et c’est très efficace.

4. Electronie fête ses 30 ans ! C’est une belle réussite ? 

Oui, enfin, belle réussite, je ne sais pas. En tout cas 30 ans, on pourrait croire que c’est hier. Tellement on est animé par un esprit dynamique, jeune, volontaire et puis on intègre surtout des alternants, des stagiaires, des jeunes diplômés chez Electronie. Si bien que l’expérience des anciens est transmise, bien sûr au collaborateur, mais aussi à nos clients. On n’arrête pas d’être dans l’innovation. L’innovation, c’est source de vie chez nous, on ne fait que ça