Procédure contrôle electronique ©Electronie
Procédure de contrôle électronique ©Electronie

Procédures de contrôle de vos cartes électroniques

La fabrication de cartes électroniques est un long processus et le contrôle est une étape que nous ne prenons pas à la légère. Vos cartes subissent un ensemble de procédés complexes visant à vous garantir des cartes et un assemblage de qualité.

1. Contrôle AOI 3D

Le contrôle AOI 3D s’effectue à l’aide d’une machine d’inspection optique, il permet d’automatiser et d’optimiser le contrôle de vos cartes. Cette technologie devient de plus en plus indispensable pour les fabricants de circuits imprimés. En effet, inspecter à la loupe de haute précision, la qualité de certaines soudures de composants, est désormais impossible.

 

Cette machine d’inspection AOI 3D effectue une inspection automatique au niveau de la qualité des soudures des composants, du placement des composants en X-Y et

  • une vérification, à l’aide d’un laser, du placement des différents composants en X-Y
  • une vérification des mesures de hauteur et coplanarité des composants, ainsi que de leurs pattes
  • une détection systématique des pattes relevées.
 

L’ensemble de ces vérifications se fait en quelques secondes grâce au banc de contrôle AOI. Cependant, cette technique présente quelques inconvénients : elle n’est pas totalement autonome, le regard d’un contrôleur est essentiel afin de décider de la non-conformité d’une carte. De plus, cette méthode nécessite du temps de programmation.

2. Contrôle visuel

Il existe plusieurs types de contrôle visuel en fonction des composants de votre carte : le contrôle de composants traversants et le contrôle CMS. Nous effectuons ces types de contrôles grâce au microscope stéréo Lynx EVO, capable de grossir jusqu’à 60 fois le rendu. Nous disposons également d’une équipe de 4 personnes hautement qualifiées dans le contrôle et la reprise, afin d’assurer un contrôle 360.

Le contrôle CMS (Composants montés en surface) s’effectue par un contrôleur et permet de vérifier la qualité des soudures des composants et de contrôler les composants non montés. Ce contrôle intervient systématiquement après l’assemblage des composants.

Le contrôle de composants traversants permet de contrôler après vaguage la qualité des soudures des composants traversants et la taille des broches, qui doivent mesurer entre 1 à 2 mm maximum.

Dans le cas d’une non-conformité, le contrôleur prend la correction en charge à l’aide d’un produit, le flux, qui permet de protéger la pastille et affiner la soudure. Il peut ensuite ressouder les composants.

Contrôle visuel électronique ©Electronie

Le contrôle est une étape obligatoire, 100% des cartes assemblées sont contrôlées.

Pour conclure, ces deux techniques de contrôle sont complémentaires. L’AOI permet d’optimiser le temps de contrôle, mais le contrôle visuel doit tout de même être effectué pour la première carte produite. Le programme de l’AOI est d’ailleurs fait en fonction du contrôle visuel d’une carte. Tous ces contrôles respectent également les normes IPC et le contrôle visuel effectué par l’homme valide beaucoup plus rapidement et sereinement les informations de l’AOI.

Cet article vous a plu ? Vous aimez en découvrir davantage sur le processus passionnant de la conception de cartes électroniques ?

N’hésitez pas à découvrir notre salle de contrôle et de reprise sur notre visite virtuelle !

L’équipe d’Electronie vous souhaite une bonne journée !

A jeudi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.